31 octobre 2006

"Paris."

Paris. C'est Paris. Rien de plus, rien de moins. Du grand, du monde, de la folie. Ce n'est que ça Paris. Ou plutot. Tout ça. Un gigantesque rêve éveillé. Et ma bouche qui ne dit que Paris. Un premier pastis. Rue Quinquampoix. Comme dans Amélie Poulain. "Tu répresent' Marseille!" L. Flânerie dans Paris. Puis les rues, la nuit. Dans cet appartement, Où jonchent livres, CD, BD, etc; La clope du soir. Et les inconnus d'à côté. Le temps qui file mais. Les voyages se... [Lire la suite]
Posté par bouteille13 à 04:34 - Commentaires [10] - Permalien [#]

23 octobre 2006

Je suis malhonnête, je suis malhonnête et je ne sais plus envers qui. Envers moi, surement. Je ne sais pas, je ne sais plus, je n'ai jamais su. Ici, ailleurs, au téléphone, c'est à moi que je mens mais je ne sais plus du tout comment. Elle... je ne saurais dire la vérité, si seulement je la connaissais. Peut-on douter de tout? je doute que je doute, que je doute. Mise en abîme encore. Et personne pour me tirer en dehors. En dehors de moi. Je crois que c'est ce qui ne va pas. J'ai peut être pas grandi mais enfin je souris. Ouais je... [Lire la suite]
Posté par bouteille13 à 00:48 - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 octobre 2006

anniversaire sans date.

Il y a bien sur, les sourires, les concerts, les potes, le aperos, la philo, la musique, l'appart, le lycée, le refuge, les dessins, les délires, les habitudes, la terminale, les petits bonheurs, etc. Il y a bien sur mon sourire sur mon visage, mais un trou dans le ventre. Je ne fais pas semblant, la plupart du temps, ce trou est entre parenthèses et je n'y pense même plus. J'ai même cru qu'il n'existait plus depuis plusieurs semaines déjà. Or cet anniversaire sans date ronge mes moments de solitude et me renvoie à ces souvenirs... [Lire la suite]
Posté par bouteille13 à 20:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 octobre 2006

Je crois que je suis revenue vers elle, comme on ne revient pas. Je crois que sa mort m'a fait bien trop peur. Je ne pouvais pas avoir aussi peur toute seule. Et je ne me suis jamais sentie aussi seule que depuis ce 1er octobre. Je crois que je suis revenue vers elle parce qu'il n'y a qu'avec elle, que j'ai été deux. Je crois que c'était un automatisme, un moyen de survie et une profonde mise en abîme. Encore. Je crois l'aimer par habitude, par necessité mais au fond je m'en fous. elle ou un autre. Elle est là c'est tout, c'est... [Lire la suite]
Posté par bouteille13 à 21:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 octobre 2006

Une poupée de cire dans un cercueil. Un cadavre exquis avec une veste en jean. Du rock n’ roll dans un cimetière. Le bruit des gravier. Des roses dans une tombe. Des jeunes en costard. Une clope devant une pierre tombale. Des bras, des demi sourires et des larmes. Les mots pour le dire, perdus. Un enterrement rock n’ roll.. Il est mort. Ça n’a pas de sens, les mots n’ont pas de sens. Il est mort. Nous, on vit. Ce n’est vrai, tu sais. Il va sonner et passer la tête à la fenêtre. ... [Lire la suite]
Posté par bouteille13 à 15:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 octobre 2006

...

Il est mort. Il est mort et pourtant cela est irréel, impossible. Je ne saurais réaliser. Il est mort. Et j'ai beau les voir pleurer, hurler et pleurer et hurler aussi. Je ne réalise pas, comme un mauvais rêve sauf que je ne me réveille pas pour dire ouf. Il est mort et plus rien d'autres n'a d'importance. Plus rien. Ni les erreurs passées, ni... Il est mort et rien finalement ou plutot tout. Parce qu'on meurt pas à 17 ans en tombant d'une fenêtre! Il est mort et tous les mots que je voudrais, que je saurais, que je pourrais ne me... [Lire la suite]
Posté par bouteille13 à 23:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]