02 octobre 2006

...

Il est mort. Il est mort et pourtant cela est irréel, impossible. Je ne saurais réaliser. Il est mort. Et j'ai beau les voir pleurer, hurler et pleurer et hurler aussi. Je ne réalise pas, comme un mauvais rêve sauf que je ne me réveille pas pour dire ouf. Il est mort et plus rien d'autres n'a d'importance. Plus rien. Ni les erreurs passées, ni... Il est mort et rien finalement ou plutot tout. Parce qu'on meurt pas à 17 ans en tombant d'une fenêtre! Il est mort et tous les mots que je voudrais, que je saurais, que je pourrais ne me permettent d'assimiler cette idée. Il est mort et rien, ou plutôt tout.

Posté par bouteille13 à 23:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur ...

  • quand ça te tombe sur la gueule, les mots, on peut pas les trouver. on réalise pas. on est là. et on se demande pourquoi ça chiale dans les coins obscurs. juste qu'on veut pas voir. on veut pas croire. et ça permet de pas tomber. de pas se bouffer la réalité en pleine face. même si au fond, on le sait pourtant, que tout est terminé...

    Posté par mademoiselle b., 06 octobre 2006 à 21:14 | | Répondre
  • Parce que peut être certains paient les conneries des autres ?

    Posté par Desyllusions, 08 octobre 2006 à 11:34 | | Répondre
Nouveau commentaire